Travail parlementaire 2009-2019
 

Extension de la collecte des déchets verts

Parlement de la Région bruxelloise Question écrite à Monsieur Emir Kir, Secrétaire d’état chargé de l’urbanisme et de la propreté publique Concerne : l’extension de la collecte des déchets verts. La réponse est disponible ici. L’accord de gouvernement prévoit l’extension des collectes de porte à porte de déchets verts à l’ensemble des communes. Actuellement 13
Lire la suite...

Le suivi de la construction de logements passifs par la SDRB

Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale

Question écrite de Fatoumata Sidibé à Mme Evelyne Huytebroeck, Ministre bruxelloise de l’Environnement, de l’Energie et de la Rénovation urbaine - 25 octobre 2011. Concerne: Le suivi de la construction de logements passifs par la SDRB. La réponse est disponible ici

Le gouvernement a décidé de soutenir la construction de bâtiments passifs, de jouer un rôle pionner et d’amener la Région de Bruxelles-capitale  sur la voie d’une ville durable.  Dans le cadre de sa mission de rénovation  urbaine, la SDRB construit et commercialise des logements subventionnés destinés aux ménages à revenus moyens.

Lire la suite...

Les logements publics pour personnes handicapées

Parlement de la Région Bruxelles-Capitale

Question écrite de Fatoumata SIDIBE, Députée bruxelloise MR-FDF, à Evelyne HUYTEBROECK, Ministre en charge de la Politique de l’aide aux personnes handicapées Concerne :  Les logements publics pour personnes en situation de handicap. La réponse est disponible ici.

Madame le Ministre,

Développer des logements publics accessibles à tous, et donc également pour les personnes en situation de handicap, doit être une priorité du Gouvernement. A cet égard, on note d’ailleurs que des mesures ont été prises en ce sens, tant dans les nouvelles constructions que pour les immeubles qui font l’objet d’une rénovation.

Lire la suite...

Le vieillissement des populations d’origine étrangère

Question écrite de Fatoumata SIDIBE, députée bruxelloise FDF, à Monsieur Emir Kir, Ministre de l’Action sociale et de la Famille et Huytebroek - 23 novembre 2011 Concerne : le vieillissement des populations d’origine étrangère - La réponse est disponible ici

L’émergence d’une population vieillissante d’origine étrangère est un phénomène relativement récent. Contrairement à ce qu’ils pensaient ou souhaitaient, la plupart des personnes vieillissantes issues de l’immigration ne vont pas rentrer dans le pays d’origine pour y couler leurs vieux jours.

Lire la suite...

L’accueil des personnes cérébro-lésées

Parlement francophone bruxellois

Interpellation à Mme Evelyne Huytebroeck, ministre en charge de la Politique d'aide aux personnes handicapées - 29 avril 2011 Concerne : Accueil des personnes cérébro-lésées - L'interpellation est disponible ici.

Le compte-rendu complet est disponible page 15 en cliquant ici

Le manque de place d’accueil pour les personnes en situation de handicap et particulièrement de grande dépendance est, malheureusement, une donnée bien connue pour ce qui concerne le territoire de la région bruxelloise. Dans le cadre de cette interpellation, je souhaiterais m’attarder plus particulièrement sur la situation dramatique des personnes présentant une lésion cérébrale acquise (traumatisme crânien à la suite d’un accident de la voie publique, une chute ou une agression, personnes victimes d’AVC … ). Les séquelles peuvent être très sévères. Les plus fréquentes pour ces personnes sont les troubles moteurs et sensoriels, les troubles de la communication, les troubles neuropsychologiques et, enfin, les troubles psychoaffectifs et du comportement.

Etant donné les progrès de la médecine, le nombre de personnes cérébro-lésées ne cesse d’augmenter. En Belgique, on estime que, parmi les personnes victimes d’un traumatisme crânien, 3000 d’entre elles garderont des séquelles sévères toute leur vie. A ce chiffre, il convient d’ajouter 6000 personnes ayant subi un accident vasculaire cérébral et qui en gardent des séquelles invalidantes. Sur base de ces chiffres, le nombre de nouveaux cas présentant des séquelles sévères à la suite d’une lésion cérébrale acquise pour Bruxelles est estimé à 350 par an, avec les conséquences au niveau de l’accueil, tant de jour que de nuit, que cela implique inévitablement.

Sur le territoire de la Région bruxelloise, la Braise a commencé à prendre en charge des personnes adultes présentant une lésion cérébrale acquise dès 1995.

Actuellement cette institution comprend différentes structures : un centre de jour qui accueille 36 personnes, un service d’accompagnement qui suit une quarantaine d’adultes à domicile, un centre de réadaptation cognitive prenant en charge une dizaine d’adultes traumatisés crâniens , un service qui offre du répit aux aidants proches de personnes cérébrolésées en situation de grande dépendance et, enfin, un centre ressources. Il va sans dire que, faute de places, toutes les demandes ne sont pas rencontrées et qu’il y a une liste d’attente.

Lire la suite...

Généralisation des animations à la vie relationnelle, affective et sexuelle en milieu scolaire

Parlement francophone bruxellois

Interpellation de Fatoumata SIDIBE à Emir Kir, Ministre chargé de l’Action sociale et de la Famille et Charles Picqué, Ministre chargé de la Cohésion sociale Concerne: Généralisation des animations à la vie relationnelle, affective et sexuelle en milieu scolaire – état des lieux. Vendredi 25 novembre 2011. L'interpellation est disponible ici

Le compte-rendu est disponible page 28 en cliquant ici.

Monsieur le Ministre,

J’avais déjà déposé une interpellation durant les vacances mais elle a été retirée et on m’a demandé de la redéposer à la lumière de ce qui aurait annoncé dans la déclaration de politique générale. Depuis un certain temps, il existe un consensus sur l’objectif de généralisation des animations à la vie affective et sexuelle au sein de tous les établissements scolaires. Pourtant, malgré les bonnes intentions, force est de constater que la concrétisation de l’objectif de généralisation souhaité n’avance pas aussi rapidement que prévu. En effet, je rappelle que le lancement du processus de généralisation des animations avait été annoncé dès la rentrée scolaire 2009-2010, via l’adoption d’un accord de coopération spécifique avec la Région wallonne, la Communauté française et la Commission communautaire française. Aujourd’hui, on en est encore loin, même si des avancées ont été réalisées dans ce dossier !

Lire la suite...

Accueil des primo-arrivants

Parlement francophone bruxellois

Interpellation de Fatoumata SIDIBE à Charles PICQUE, Ministre chargé de la cohésion sociale - 6 décembre 2011 Concerne : la mise en place d’outils d’intégration à destination des primo-arrivants

Le compte-rendu est disponible page 25 en cliquant ici.

Dans son document « Recommandations 2009 », le Centre régional d’appui en cohésion sociale soulignait la nécessité que les « pouvoirs publics francophones mettent en œuvre une politique structurée d’accueil et d’accompagnement des primo-arrivants ».Pour le CRACS, ce parcours devrait comprendre un « welcome pack », un module d’initiation à la citoyenneté et à l’acquisition du français langue étrangère et, enfin, il devrait assurer un suivi en termes de l’orientation professionnelle.

Lire la suite...

L’organisation de cours d’alphabétisation

Parlement francophone bruxellois

Interpellation de Fatoumata SIDIBE à Emir Kir, Ministre chargé de l’Action sociale et de la Famille et Charles Picqué, Ministre chargé de la Cohésion sociale - mardi 6 décembre Concerne : l’organisation de cours d’alphabétisation

Le compte-rendu est disponible page 31 en cliquant ici.

Le 8 septembre était la journée internationale de l’alphabétisation. A cette occasion, il nous a été rappelé combien celle-ci était indispensable à tous les citoyens. L’alphabétisation est effectivement le fondement sur lequel s’édifie l’apprentissage global, inclusif et intégré tout au long et dans tous les aspects de la vie.

Lire la suite...

Prise en charge des victimes de mariages forcés

Parlement francophone bruxellois

Question orale de Fatoumata SIDIBE, députée FDF,à Emir KIR, Ministre de l'Action sociale et de la Famille - 25 novembre 2011 Concerne : état des lieux des pistes envisagées dans le cadre de la prise en charge des victimes de mariages forcés. La réponse est disponible ici.

Le compte-rendu est disponible page 34 en cliquant ici.

Monsieur le Ministre,

En mai dernier, vous aviez suscité auprès du Réseau mariage et Migration l’organisation d’un colloque international sur la prise en charge des victimes de mariages forcés. Lors de colloque, on a eu l’occasion d’entendre diverses expériences et pratiques menées au sein de différents pays européen en la matière. A l’issue de ce colloque, il était question de pouvoir dégager des pistes de réflexion sur cette problématique. Un rapport devait être rédigé par Athanor à la demande du réseau mariage et Migration et était attendu pour septembre 2011. Celui-ci devait permettre de nous faire découvrir des pistes concrètes de solution ainsi que des recommandations en la matière.

Lire la suite...

Prévention des risques liés à l’utilisation de certains produits éclaircissants

Commission communautaire commune

Question orale de Madame Fatoumata Sidibé, Députée bruxelloise MR-FDF, à MM. Benoît CEREXHE et Jean-Luc VANRAES, Membres du Collège réuni en charge de la Santé - 3 novembre 2011 Concerne:  Prévention des risques liés à l’utilisation de certains produits éclaircissants. La réponse est disponible ici

Le compte-rendu complet est disponible page 23 en cliquant ici.

L’utilisation de produits éclaircissants (crèmes, laits, sérums,  gels, savons antiseptiques) dans le but d’avoir une peau claire est une pratique qui très répandue en Afrique, en Asie, au Maghreb, au Moyen-Orient, en Amérique du sud, dans les Iles Caraïbes, aux Etats-Unis, en Europe. Cette dépigmentation volontaire, les  femmes et aussi les hommes, est de plus en plus pratiquée par des jeunes de 15 à 17 ans.  Les raisons invoquées pour utiliser ces produits sont nombreuses : avoir un teint plus clair, plus lumineux, supprimer des tâches, etc.  Entendons-nous bien, quelle qu’en soit la raison, s’éclaircir le teint est une affaire personnelle, de goût ou de mode. Il ne s’agit donc pas de porter un jugement ni de stigmatiser.  Cependant, l’utilisation de certains traitements dits « de beauté » ont des conséquences très graves sur la santé.

Lire la suite...