Travail parlementaire 2009-2019
 

Numéro vert Bruxelles Mobilité.

Parlement de la Région Bruxelles-Capitale Question écrite de Fatoumata SIDIBE, députée MR-FDF, à Brigitte Grouwels, Ministre des Transports et des Travaux Publics Concerne : numéro vert Bruxelles Mobilité.  26 octobre 2010 La réponse  est disponible  ici Depuis quelques années, un numéro vert (0800/94.001) permet aux citoyens d’obtenir des informations concernant toutes les problématiques relatives à la mobilité à Bruxelles.
Lire la suite...

Prévalence des mariages forcés

Parlement francophone bruxellois

Question écrite de Fatoumata SIDIBE, députée MR-FDF, à Emir KIR, Ministre de l'Action sociale et de la Famille Concerne : Prévalence des mariages forcés. 28septembre 2010

La réponse est disponible ici

Les victimes de mariages forcés peuvent bénéficier d’une aide auprès de divers acteurs sociaux bruxellois. Il s’agit notamment du Centre de prévention des violences conjugales et familiales qui offre un premier accueil téléphonique ou encore de la Maison rue Verte et du home Victor du Pré qui peuvent héberger les victimes de mariages forcés en grave difficulté.

Lire la suite...

Quelle prise en charge des victimes de mariages forcés ?

Quelle prise en charge des victimes de mariages forcés ? Vous trouverez en clicquant ici l’ article dans la Libre Belgique de ce samedi 13  novembre 2010 concernant ma proposition de résolution visant à créer des structures d’accueil spécifiques pour l’accompagnement des victimes de mariages forcés, contraints ou subis.
Lire la suite...

Proposition de résolution Mariages forcés

Le 22 octobre 2010, dépôt d’une PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à créer des structures d’accueil spécifi ques pour l’accompagnement des victimes de mariages forcés, contraints ou subis. La proposition de résolution est consultable ici Cette proposition a fait l’objet d’un corrigendum consultable ici Le rapport de la proposition de résolution mariages forcés est disponible ici
Lire la suite...

Accompagnement des victimes d’inceste

Parlement francophone bruxellois

Demande d’interpellation de Madame Fatoumata SIDIBE, députée, à Monsieur Emir KIR, Ministre chargé de l’Action sociale et de la Famille – 19 novembre 2010 Concerne : L’accompagnement des victimes d’inceste . L'interpellation est disponible ici.

Le compte-rendu  complet est disponible ici

L’ONE, dans un document de 1991, définit l’inceste comme étant « l’abus sexuel réalisé par un (des) parent(s) ou allié(s) de l’enfant avec qui le(s) le mariage est impossible ». L’inceste est considéré comme un tabou universel, présent dans quasiment toutes les sociétés, même s’il peut prendre des formes assez différentes.

Lire la suite...

Les sanctions en cas de logements inoccupés

Parlement de la Région Bruxelles-Capitale Interpellation de Fatoumata SIDIBE à Christos DOULKERIDIS, Secrétaire d’Etat au Logement – 26 septembre 2010 Concerne : Les sanctions en cas de logements inoccupés. L’interpellation est disponible ici. Le nombre de logements vides sur le territoire de la Région bruxelloise est évalué à près de 15.000. Ce sont donc là
Lire la suite...

Lutte contre les violences conjugales

Parlement francophone bruxellois Question orale de Fatoumata SIDIBE, députée MR-FDF,à Emir KIR, Ministre de l’Action sociale et de la Famille – 19 novembre  2010 Concerne : Mesures prises dans le cadre de la lutte contre les violences conjugales.La réponse est disponible ici. Le compte-rendu  complet est disponible en cliquant ici Monsieur le Ministre, Faisant suite
Lire la suite...

La lutte contre l’analphabétisme

Parlement francophone bruxellois

Interpellation de Fatoumata SIDIBE, députée MR-FDF, à Charles Picqué,  Ministre chargé de la cohésion sociale et à Emir Kir, Ministre en charge de la formation professionnelle - 19 novembre 2010 Concerne : La lutte contre l'analphabétisme. La réponse est disponible ici

Le compte-rendu est disponible page 3 en cliquant ici

L'état des lieux de l'analphabétisme en Région bruxelloise reste préoccupant. Tant pour les wallons que pour les bruxellois, il n'existe pas d'enquête systématique sur le niveau de  maîtrise de compétences de base.  En l’absence de chiffres réels, il est difficile d’évaluer si l’alphabétisation évolue positivement ou non dans notre Région. L’analphabétisme touche les jeunes, travailleurs, demandeurs d'emploi, primo-arrivants, personnes incarcérées, femmes au foyer, pensionnés, personnes en situation de grande précarité.

Lire la suite...

Signes religieux dans des bureaux de vote lors des élections du 13 juin

Parlement de la Région Bruxelles-Capitale.- 17 octobre 2010

La réponse est disponible ici.

Le compte-rendu  est disponible page 19 en cliquant ici

Lors des élections fédérales du 13 juin dernier, des citoyens ont fait état de la présence de signes religieux dans l’enceinte même de certains bureaux de vote.

Dans un des cas, il s’agissait d’un crucifix décorant les murs ; crucifix que la présidente du bureau a refusé  d’enlever à la demande  d’un électeur. Dans certains bureaux de vote à Bruxelles, on a signalé le port du voile islamique par des assesseures, voire des présidentes de bureau,  voile qui, chez certaines, ne laissait voir que le visage. Et dans deux bureaux de vote, à Schaerbeek et à Saint-Josse, sur six membres du bureau, trois étaient des assesseures voilées.

Monsieur le Ministre,  un bureau de vote étant un lieu dévolu à la chose politique, et donc protégé de l’immixtion du religieux, la présence de signes religieux donne le signal que le suffrage se fait sous l’œil de dieu et contrevient au principe de séparation du religieux et de l’Etat.

Lire la suite...

Numéro vert crimes d’honneur et les mariages forcés

Parlement francophone bruxellois

Question orale de Fatoumata SIDIBE à Emir KIR, Ministre de l'Action sociale et de la Famille  - 9 juin 2010 Concerne : mise en place d’un numéro vert dans le cadre de la lutte contre les crimes d’honneur et les mariages forcés. La réponse est disponible ici

Le compte-rendu est disponible page 58 en cliquant ici

Monsieur le Ministre,

La problématique des mariages forcés est un sujet délicat et encore tabou. Peu de statistique, peu de plainte et pourtant, cette problématique constitue une réalité inquiétante en Belgique, même si l’ampleur de ce phénomène est difficile à évaluer. Lors des débats qui se sont déroulés récemment à l’occasion de la journée de la femme j’ai déjà eu l’occasion de vous interpeller sur cette problématique. J’avais souligné combien les témoins, les proches et les associations restaient démunis face à l’insuffisance de structures de prévention, d’accueil, d’accompagnement, d’hébergement et de protection. J’avais souligné également l’importance de mettre en place des dispositifs d’information à destination des familles, des pères, des frères, des oncles mais également d’accompagner les jeunes filles en situation d’urgence. En effet, bien souvent, elles ne savent pas à qui s’adresser pour échapper à ces pratiques et obtenir protection et sécurité.

Lire la suite...